A propos freeflip

Enzo Dupuis - http://eteaparis.wordpress.com/

Santigold – Disparate Youth

Santigold est de retour avec un nouveau clip! A écouter et regarder encore et encore!

Baron Von Luxxury – That Disco Beat (feat. Little Boots)

En attendant le week-end!

Lana Del Rey, l’Album

Elle a autant fait parlé d’elle que les primaires socialistes et a fait de l’ombre au retour de Larusso, Lana Del Rey est sur toutes les lèvres. Mais si aujourd’hui on parle d’elle c’est non pas pour répéter pour la énième fois Ô combien elle était mauvaise au Saturday Night Live ou Ô combien elle était chiante au Grand Journal, mais plutôt pour dire Ô combien « Born To Die« , son premier album (sous le nom de Lana Del Rey), est puissant et séduisant.

Plus besoin d’évoquer Blue Jeans, Video Games ou encore Born to Die, qui enchantent (ou agressent) vos oreilles depuis déjà quelques mois. C’est le reste de l’album qui nous intéresse et celui-ci est un enchainement de petites pépites ultra travaillées offrant chacune un univers différent. Les ambiances se succèdent, se rapprochent rarement, s’éloignent souvent. En soit cet album ne possède aucune trame conductrice, mais Lana Del Rey fait de ce « défaut », une qualité. L’écoute passe, tranquillement, et le sourire, lui, arrive rapidement.

Elle propose ici un pot-pourri (pas si pourri que ça) de sons et d’images, parfois poétiques, parfois mielleuses, mais rarement désagréables. Aucune comparaison possible, ce travail apparait comme réellement innovant. Quelques (très) bonnes surprises comme « Dark Paradise » qui séduit nos sens et nous entraine dans une euphorie délicate, ou encore « National Anthem » qui allie avec douceur pop et hip-hop.

Bien que Lana Del Rey risque une carrière éphémère, celle-ci nous laisse avec un bien beau cadeau.

Ecouter l’album complet

Die Antwoord – So What?

Le groupe le plus derangé d’Afrique du Sud revient en février avec un nouvel album. On a pu découvrir début janvier l’un des premiers morceaux « I Fink U Freeky », on découvre aujourd’hui « So What? », un hommage appuyé à Snoop Dogg. Toujours aussi innovant et hors du temps.

Et car c’est tout aussi bon:

James Dean dans Drive…

…ou encore Marilyn Monroe dans Kill Bill ou Angélina Jolie dans Orange Mécanique. Le travail de Sean Hartter propose une troisième dimension cinématographique au visuel impressionant.

Pour voir plus d’affiches dont Trainspotting, Inception ou encore Tron c’est sur le site de Sean Hartter

Nicolas Jaar – With Just One Glance (Feat. Scout LaRue)

Nicolas Jaar nous propose un nouveau morceau sur lequel il s’accompagne de Scout LaRue. Vous ne la connaissez sans doute pas mais vous avez déjà entendu parler de ses parents : Bruce Willis et Demi Moore (Rien que ça !). Avec sa voix discrète mais non dénoué de charme, Scout LaRue nous enivre, sur une instru dans laquelle sonorités étranges s’entremêlent avec le génie de Nicolas Jaar. Le tout arrive à nos oreilles comme un savoureux bourdonnement qu’on ne se lasse pas de passer et repasser, en boucle.

Labyrinth Ear – Walk on the Moon (Arthur Russell Rework)


Un morceau aérien qui nous emmène dans un autre monde dans lequel le travail d’Arthur Russell et le le talent de Labyrinth Ear se confondent et forment une véritable pépite.

Free Download